• Julie

Retrouver de l'énergie aprés le travail

Ça y est! Journée est enfin terminée. Vous arrivez chez vous plein de motivation et de bonnes intentions, mais il est là! Il vous regarde du coin de l’oeil et qu’est ce qu’il a l’air confortable!! Qui ça ? Mais votre canapé bien sûr!! Vous êtes fatigué-e-s, les jambes lourdes, le dos cassé, et les pieds en compote. Vous avez cette envie irrépressible de vous jeter sur le canapé et d’y rester pour l’éternité! Je sais on passe tous par là, moi y compris !


Mais parfois on a aussi envie d’autre chose : on voudrait bouger, faire un peu de sport pour secouer cet état de léthargie qui nous envahit. Nous faisons tous face à ce paradoxe : on connaît l’importance de faire une activité physique, mais aussi la difficulté à nous motiver à en faire et à lui trouver une petite place dans nos emplois du temps. Bien sûr tout le monde ne réagit pas pareil et tous les jours sont différents, c’est pourquoi je vous propose ici une routine «pick me up» à faire chez vous, pour vous remotiver après le travail, pour bouger et pour retrouver de l’énergie.


Et ce,

Même si vous n’avez que peu de temps.

Même si vous n’avez pas de matériel.

Même si vous n’êtes pas sportif.

Et promis, après vous pourrez faire la sieste ;)


Pourquoi tant de fatigue et si peu de motivation ?


Alors pourquoi nous sentons nous tellement en manque de motivation après un shift ?

Bien sûr il y a la fatigue accumulée au travail, comme tout un chacun lorsque nous travaillons nous dépensons de l’énergie. Mais plusieurs facteurs peuvent aussi accentuer ce phénomène :


  • Nos postes de travail peuvent être physiquement très demandant : debout sur nos pieds pendant 8h, en position statique ou à courir à droite à gauche, alors que certains postes sont basés sur des gestes très répétitifs quand d’autres requièrent de soulever de lourdes charges toutes la journée. Jour après jour les tensions et les nœuds s’accumulent. D’un point de vue physique, les muscles, tendons et ligaments se raccourcissent, et les articulations perdent de leur mobilité. Sans contre action, le corps devient plus raide, les mouvements commencent à être limités et les douleurs apparaissent.


  • Et puis il y a aussi quelque chose qui est souvent sous estimé : la charge mentale et le stress accumulés pendant sa journée. Quand nous travaillons en contact avec un fort volume de clientèle ou de patient, cela requiert à notre mental de traiter beaucoup d’informations et d’être en mode contrôle toute la journée. Pas question (normalement) de s’énerver auprès d’un client même si c’est parce que «la chambre n’est pas EXACTEMENT comme sur la photo»! Ce contrôle, ce stress s’accumulent sur la journée, si bien que quand vous rentrez chez vous, votre mental n’a plus du tout envie de fournir de pouvoir de décision. Il a au moins autant envie que votre corps de se détendre et de ne penser à rien!

  • Enfin, il y aussi une chose au moins autant importante que l’activité physique : le sommeil. Largement négligé dans nos métiers, et/ou bien compliqué à cause de différents facteurs, il est pourtant essentiel pour notre récupération. Dans la phase de sommeil lent profond, le cerveau ne perçoit plus rien, la respiration et le rythme cardiaque sont très lents mais c’est une étape cruciale de récupération physique et mentale. Moins nous passons de temps dans cette phase, moins nous récupérons, et plus la fatigue s’accumule.


Deux choses caractérisent l’être humain : nous sommes composés à 60% d’eau et nous sommes fait pour bouger. Imaginez maintenant une flaque d’eau. Que se passe t-il lorsque l’eau ne bouge pas ? Elle croupit! Imaginez maintenant une rivière. L’eau est claire, propre et en mouvement. Il en va exactement de même pour le corps. Moins vous bougerez, plus il stagnera. Mais plus vous bougerez, plus les effets seront bénéfiques et votre motivation reviendra.



Notre manque de motivation à faire toute activité physique après un shift a donc plusieurs origines : une fatigue à la fois mentale et physique, mais aussi ce petit cercle vicieux qui s’installe : j’ai pas envie donc je ne fais pas, et le fait de ne pas faire d’activité physique ne fera que renforcer cette absence de motivation pour la prochaine fois.


Quand l'activité sportive n'est pas la (seule) réponse


Alors avant que vous motiviez directement à aller vous inscrire pour le prochain marathon de Paris, voilà une citation que je trouve très juste :


Before you can move like an athlete, you must be able to move like a human

( Commençons par bouger comme des humains avant de vouloir bouger comme des athlètes )


Et oui car ce paradoxe existe bien! Quand on n’a pas fait de sport depuis longtemps, la plupart du temps on opte pour des extrêmes : crossfit, course à pieds, boxe, salle de sport .. comme si plus l’intensité du sport était élevée plus cela pallierait au manque d’exercice des années précédentes!


Maintenant, imaginez la vieille 4L de l’oncle Jojo que l’on ressort du garage et que l’on amène sur un circuit automobile de course. Quel va être le résultat à votre avis ? Peu de chance que la vieille voiture s’en sorte indemne! Son moteur n’est probablement pas assez puissant et sa mécanique sûrement bien rouillée. C’est exactement pareil pour votre corps : votre coeur n’a pas fournit d’effort intense depuis un moment, vos articulations sont rouillées, et vos muscles endormis.



Voilà l'état de la 4L d'oncle Jojo après sa reprise!!


Vouloir se remettre au sport de façon intense après une longue période d’inactivité n’est donc pas toujours la bonne solution. C’est en fait même un facteur élevé de risque de blessure. Et qui dit blessure dit nouvel arrêt de l’activité physique et retour à la stagnation. C’est aussi un haut facteur de démotivation. Qui après une première séance de crossfit s’est dit «woow trop bien je vais revenir (volontairement) demain!» Personne! Tu as l’impression que ton coeur va exploser, que tu vas vomir les 3 derniers repas de la journée et déjà tu ne peux plus marcher... et tu ne reviendra plus.



Vouloir aller trop fort, trop loin, trop vite n'est pas forcément la solution


Avant de se remettre à une activité sportive, il est donc bon de se remettre en mouvement, avec une activité physique. Une remise en mouvement progressive, douce et sur le long terme permet de retrouver un corps fonctionnel, plus souple et sans douleurs. C’est prioritaire avant de s’engager dans d’autres activités plus intenses. Ensuite, si vous avez envie de vous entraîner pour grimper l’Everest, please do so :)


Je vous propose aujourd’hui une première séquence de ce que j’appelle le Fitness mobility. C’est une petite séance accessible à toutes et tous, que vous pouvez faire chez vous, dès que vous rentrez du travail. Elle est volontairement très courte et elle vous permettra de vous étirer, de solliciter toutes vos articulations, et de retrouver de l’énergie pour le reste de votre journée.


Le Fitness mobility est un mélange de yoga, fitness et d’entraînement fonctionnel (plus connu sous functional training) pour avant tout retrouver un corps qui fonctionne correctement, toutes ses amplitudes de mouvement, abaisser le niveau de douleur ainsi que le niveau de stress.


Réaliser votre séance de Fitness Mobility


Retrouvez tous les détails de la séance dans la vidéo ci-dessous. Gardez à l'esprit que rien ne vous oblige à aller aussi vite que moi, mettez la vidéo en pause, prenez le temps d'assimiler le mouvement correctement. N'oubliez surtout pas l’élément le plus important : la respiration à lier avec les mouvements.


Cette première séance alterne des exercices de mobilité pour vos articulations, de gainage pour renforcer votre centre (core) et un peu d'équilibre.





1/ Mettez votre musique préférée

2/ Installez vous confortablement. Il vous faudra juste une chaise. Le tapis est complètement optionnel. Vous pouvez toujours glisser une couverture sous vos genoux si c'est douloureux.

3/ Flow!

4/ Profitez du reste de la journée


Cette routine ne prends que quelques minutes à réaliser. Elle peut être faite directement en rentrant du travail, ou au réveil après la sieste. C'est une bonne façon de (re)dynamiser son corps après le sommeil. Dés la première séance vous devriez sentir une différence. Plus vous la répéterez, plus elle vous paraîtra naturelle, et plus vous vous sentirez libre dans vos mouvements et dans votre corps. N'oubliez pas, le mouvement entraîne le mouvement!

Et toi comment fais tu face à la fatigue ? Arrives-tu à garder une activité sportive stable ?


N'hésite pas à laisser un commentaire après ta première séance, et à partager tes anecdotes avec la communauté ci-dessous.


Tu penses que cet article peut être utile à d'autres personnes ? N'hésite pas à le partager!


A très vite,

Julie

©2019 by Décalés, et alors!.
 

Décalés, et alors?

Pour tous les décalés, les sans horaires fixes, les shiftés, les postés à la recherche d'une vie plus équilibrée.