• Julie

Pourquoi tu fais du yoga ? (week 3)

Pourquoi tu fais du yoga ? Voilà une sacrée question à laquelle il n’est pas toujours facile de répondre. Elle fait souvent écho à d’autres remarques du genre «c’est à la mode», «c’est pour les filles» ... J’avoue je n’y avais jamais vraiment réfléchi. Ce que je sais c’est que je suis tombée dedans petit à petit. Pour moi, pas de coup de foudre mais plutôt d’abord une attirance pour son côté calmant et recentrant. Puis l’aventure des postures à commencé, celles qu’on arrive à faire, celles qui sont plus difficiles et celles que l’on pense ne jamais réussir. C’est donc le côté physique et challenge avec soi-même qui a pris le relais. Ensuite par le biais de différentes expériences et rencontres, je me suis penchée sur le côté plus spirituel du yoga. J’y ai découvert un monde fait de respect, pour soi mais aussi pour les autres et pour notre planète, un univers où l’on se rappelle que l’on n’est pas le centre du monde et que l’on ne peut pas exister sans les autres. Et je crois que c’est pour ça que depuis des années, même si cela a parfois été en dents de scie que je fais du yoga : parce-que c’est complet et que cela agit aussi bien sur mon corps et que sur mon esprit, et parce qu’il y a toujours plus à apprendre.


LES BIENFAITS DU YOGA

Les bienfaits du yoga ont été corroboré pour la plupart par de nombreuses études scientifiques, mais que sont ils exactement ? Cette semaine nous nous sommes penchés sur le sujet et la liste des bienfaits est looooongue!! C’est une autre raison de mon attirance pour le yoga, c’est une pratique complète sur de nombreux points. En voilà quelques exemples :


  • permet de gagner en souplesse, et donc en mobilité. Et donc de réduire certaines douleurs car tout est lié dans le corps. Par exemple, pour certaines personnes ayant mal au dos, cela est causé par des ischios-jambiers (arrière de la cuisse) complètement tendus, qui tirent sans cesse sur le bassin


  • permet de gagner en tonicité grâce à la répétition des postures. En yoga pas de poids, sauf celui de son propre corps, mais des postures qui travaillent des muscles en profondeur, des muscles essentiels comme par exemple ceux de la posture souplesse, tonicité et mobilité assurent un corps en meilleure santé avec un vieillissement ralenti et qui offre aussi la possibilité de faire ce que l’on aime plus longtemps


  • un des effets bien connu est la réduction du stress, mais aussi la possibilité de vivre plus sereinement. Dans notre quotidien nous avons tous beaucoup à faire, en s’arrêtant le temps d’une séance de yoga, nous permettons au corps et à l’esprit de ralentir. Sous l’effet des postures, du bienfait qu’elles procurent les hormones du stress diminuent et sont remplacées par celles de la détente. Notre système nerveux se relâche aussi assurant un meilleur fonctionnement général du corps (amélioration de la digestion, du sommeil ...)


Nous avons aussi passé beaucoup de temps sur la respiration et ses bienfaits. J’en ai déjà parlé dans certains de mes articles, notamment sur le stress et sur la respiration complète , que vous pouvez retrouver juste  . J’étais déjà donc bien consciente que la respiration était une des clés de voûte de notre santé et de notre bien être, mais là j’en suis devenue intimement convaincu. Le travail respiratoire est fascinant car il agit sur l’ensemble du corps et du psyché. Suivant les techniques, elle est capable d’apaiser, de recentrer ou au contraire redonner de l’énergie et d’améliorer une digestion paresseuse. A l’avenir je ferai donc d’autres articles complémentaires pour vous expliquer les différentes options. Le plus réside dans le fait que ces techniques sont faciles à mettre en place dans un rythme quotidien et donnent des résultats assez rapidement.


Au niveau de la formation, la semaine prochaine les choses s’accélèrent pour nous : nous allons occuper le devant de la scène et revêtir nos costumes de professeur! Fini d’être tranquille sur son tapis .. va falloir assurer. Encore une fois, il y a eu beaucoup de progression pour nous amener à ce stade là : d’abord démontrer une posture, puis un enchaînement, des fois sans utiliser notre corps, dés fois sans même voir. C’était de bonnes expériences.


Cette fois-ci par contre la barre est plus haute : enseigner une classe de 30 minutes de postures, et une autre classe de 30 minutes de respiration et méditation. La clé est la préparation, donc je m’y remets et vous dis à la semaine prochaine!! Wish me luck!!

0 vue

©2019 by Décalés, et alors!.
 

Décalés, et alors?

Pour tous les décalés, les sans horaires fixes, les shiftés, les postés à la recherche d'une vie plus équilibrée.