• Julie

D'élève à enseignant (week 4)

Comme je vous l’avais annoncé la semaine dernière, nous avons donc commencé à endosser le rôle de professeur de yoga. Au programme, 30 minutes de méditation et de respiration guidées, et le lendemain 30 minutes de classe d’asanas, c’est à dire de postures. Le niveau donné était celui de débutant. Les trames étaient elles aussi bien établies par notre prof; il n’y avait plus qu’à remplir les blancs.. théoriquement!


La première difficulté est de choisir les exercices en fonction du niveau. Quand cela fait trois semaines que l’on pratique le yoga de façon intensive, ce qui était difficile devient plus facile et l’on avance comme ça. Si bien qu’à un point, on oublie légèrement ce que signifie débutant! Il faut savoir revenir en arrière et décomposer les exercices pour être à même de les démontrer. Ce fut donc un excellent exercice pour moi, ainsi qu’une bonne piqûre de rappel.


La position est elle aussi tellement différente. En prenant la place de professeur on se rend compte que les responsabilités s’inversent. Nous ne sommes plus là pour recevoir mais pour donner et guider des élèves qui eux nous font confiance. Alors qu’une séance de yoga rime en général avec calme et relaxation, dans le costume du professeur, elle rime plus avec une certaine appréhension et beaucoup de choses à surveiller en même temps. Mais tout comme quand nous sommes élèves, c’est un chemin qui s’apprend au fur et à mesure de nos expériences.



Ce qui est frappant c’est de voir que même avec une trame commune nos séances étaient toutes si différentes. Nos personnalités, mais aussi nos préférences ressortent au travers des séquences que l’on imagine. C’est pourquoi quand on commence le yoga il est très important de ne pas hésiter à essayer plusieurs cours. Au-delà du style de yoga, la personnalité de votre enseignant fera toute la différence et fera aussi part de votre envie d’y retourner et de vous y tenir.


Du côté des cours, nous nous sommes penchés plus en détails sur l’anatomie et le yoga grâce à l’excellent Paul Grilley. Il est le fondateur du Yin Yoga, un yoga très doux et relaxant qui intègre aussi un travail sur les méridiens et sur les tissus conjonctifs ou fascias. Son enseignement est accès sur l’anatomie et je crois que dans ce domaine, il est l’un des meilleurs.


Lorsque l’on apprend le yoga et surtout les postures on se concentre généralement sur les détails : placement des pieds, des mains, de la tête... mais parfois on a beau essayer ça ne ressemble pas à la photo. Et c’est bien là le problème : nos corps sont tous constitués de façon différentes, donc il est normal que nos asanas soient différents. Paul Grilley met aussi en avant le fait que l’on se concentre surtout sur les extrémités que l’on essaye de corriger, alors que le «problème» vient souvent de plus haut. Par exemple, on va corriger notre pied alors qu’en réalité c’est la hanche qui n’est pas dans la bonne position.



Ce qui m’amène à vous dire que parfois, tout simplement à cause de la manière dont votre corps est constitué, vous ne pourrez pas faire tel ou tel asana «comme il faudrait». Paul Grilley m’a permis de développer une réelle conscience de cette réalité et m’a permis de voir des postures comme je ne les avais jamais envisagé. En tant que professeur, il faut vraiment se rappeler que chaque élève est différent, et que donc «corriger» ne veut pas dire la même chose pour tout le monde. Pour vous dans votre pratique, soyez à l’écoute de votre corps. Quand ça bloque quelque part, le corps nous le dit, pas besoin de forcer pour ressembler parfaitement à la photo, le tout au risque de vous faire mal. Au contraire, essayons de respecter nos limites et acceptons que ce backbend ne sera pas aussi impressionnant que sur ce magnifique post Instagram ;)


La dernière semaine est déjà là! Au programme, deux jours de cours réellement et puis deux jours d’examens, avec cette fois deux fois une heure d’asanas à guider. Pour notre première série, le style de yoga est celui de Lady Niguma, c’est à dire un yoga qui s’articule autour des 7 principaux chakras dans notre corps. C’est un yoga très intéressant car on y ressent une grande connexion au corps. L’enjeu maintenant est de réussir à transmettre ça à mes élèves. La deuxième série est libre, je parie que les résultats seront tous aussi différents qu’enrichissants!

0 vue

©2019 by Décalés, et alors!.
 

Décalés, et alors?

Pour tous les décalés, les sans horaires fixes, les shiftés, les postés à la recherche d'une vie plus équilibrée.